Twitter vient d’annoncer, aujourd’hui 16 décembre, qu’il fera confiance à AWS comme fournisseur d’infrastructure Cloud pour la diffusion de ses timelines. Vous vous demandez pourquoi Twitter a choisi AWS plutôt que tous les autres services ? Lisez la suite pour le savoir !

Pourquoi Twitter a-t-il choisi AWS – Amazon Web Services comme fournisseur Cloud ?

 

Tout d’abord, il est question d’un contrat de deux ans signé entre les deux entreprises, Twitter et AWS. Twitter va s’appuyer sur la puissance de l’infrastructure de cloud public d’AWS afin de diffuser les millions de tweets par jour sur la plateforme.

Mais pourquoi ? C’est simple : il s’agit d’un effort pour se développer en 2021.

L’ère numérique est bel et bien en marche et les principales plateformes de médias sociaux doivent suivre le mouvement. Cela signifie qu’il faut investir dans l’avenir en utilisant les meilleures technologies disponibles. Twitter a donc choisi AWS pour l’aider à réaliser ses projets pour 2021. Et il est logique que Twitter signe cet accord avec AWS, plutôt qu’avec Azure ou Google Cloud Platform, par exemple.

Ce n’est pas la première collaboration entre les deux parties. Par le passé, Twitter a déjà fait appel à la puissance d’AWS pour le stockage, le calcul et les bases de données. En outre, il s’est également appuyé sur AWS pour les services de diffusion de contenu afin de soutenir la distribution d’images, de vidéos, de publicités et autres sur sa plateforme.

Si c’est la première fois que Twitter choisit d’utiliser l’agilité, la vitesse et la sécurité du cloud public, l’accord lui-même peut être considéré comme une extension d’un partenariat de plusieurs décennies entre les deux parties.

Quel est le plan pour Twitter et AWS en 2021 ?

 

En 2021, Twitter et AWS travailleront ensemble pour créer une architecture qui étend l’infrastructure du réseau social sur site. Ceci afin de leur permettre de faire évoluer le service en temps réel à l’échelle mondiale. L’objectif ? Augmenter la fiabilité de la plateforme et pousser de nouvelles fonctionnalités en production dans le monde entier.

Twitter utilisera notamment des instances AWS Graviton2 sur Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) pour alimenter ses charges de travail sur le cloud. En outre, il exploitera également les « AWS container services » pour développer et déployer de nouvelles fonctionnalités et applications de manière cohérente dans son infrastructure hybride.

Mais cela ne s’arrête pas là !

Twitter continuera à utiliser les services AWS tels que Amazon CloudFront et Amazon DynamoDB. Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiers avec ces services mentionnés, permettez-nous de vous donner un bref résumé :

      • Amazon CloudFront: Le service de diffusion de contenu rapide d’AWS qui diffuse en toute sécurité des données, des vidéos, des applications et des API. Les avantages ? Une faible latence et des vitesses de transfert élevées pour les clients du monde entier.
      • Amazon DynamoDB: la base de données à valeur ajoutée d’AWS, qui prend en charge les structures de données clé-valeur et de document.

Responsables d’AWS et de Twitter

Bien entendu, les responsables d’Amazon Web Services et de Twitter avaient quelque chose à dire sur l’accord récent. Nous avons résumé les citations les plus importantes. Le vice-président des ventes et du marketing d’Amazon Web Services, Matt Garman, a déclaré :

La décision de Twitter de s’appuyer sur l’infrastructure et les services AWS pour ses charges de travail en temps réel l’aidera à faire évoluer instantanément son empreinte mondiale, à la hausse comme à la baisse, sans jamais compromettre l’expérience des utilisateurs de Twitter.

 

En utilisant les services « AWS container » pour créer un environnement hybride transparent sur site et dans le Cloud, Twitter peut innover et proposer de nouvelles expériences rapidement et à moindre coût.

Et le directeur de la technologie de Twitter, Parag Agrawal, a exprimé ce qui suit :

Nous sommes ravis de travailler avec AWS, cela permet d’étendre la plateforme de conversation publique qu’est Twitter à mesure que nous nous développons au niveau mondial. La collaboration avec AWS améliorera les performances pour les utilisateurs de Twitter en nous permettant de diffuser des Tweets à partir de centres de données plus proches de nos clients, tout en tirant parti de l’architecture basée sur des instances AWS Graviton2.

 

Outre le fait qu’elle nous aide à faire évoluer notre infrastructure, cette collaboration avec AWS nous permet de mettre en place des fonctionnalités plus rapidement en appliquant le portefeuille de services diversifié et croissant d’AWS.

Conclusion

Si le partenariat entre les deux entités n’est pas nouveau, la décision qu’a prit Twitter de faire confiance à AWS comme fournisseur de Cloud public pour évoluer en 2021 l’est. C’est une décision audacieuse, mais qui donne du pouvoir. L’ère numérique est bien engagée et le Cloud en est un élément essentiel. La pandémie à elle seule nous rappelle que la transformation numérique n’est plus une question de « si » mais de « quand ». Et Twitter a choisi AWS pour le faire.

Nous sommes impatients de découvrir toutes les choses incroyables que Twitter et AWS vont accomplir ensemble. Comme prévu, la pandémie a poussé de plus en plus d’entreprises à passer au Cloud, y compris d’énormes plateformes de médias sociaux comme Twitter. Le Cloud est l’avenir, alors préparez-vous à l’accueillir !

Vous souhaitez savoir si le Cloud public AWS convient à votre entreprise ? Contactez nos experts ou lisez les témoignages de nos clients dans nos Success Stories.